Europe

Andalousie, une terre d’aventuriers

Entre l’Europe et l’Afrique, l’Andalousie occupe une place stratégique géographiquement et a fait l’objet de bien des convoitises. C’est aujourd’hui encore un carrefour culturel unique baignée par les eaux de l’Atlantique et de la Méditerranée. L’Andalousie multicolore se décline en bleu, en vert et en ocre. Les côtes andalouses sont une terre d’aventuriers de part son histoire faite de conquêtes et d’invasions. Son passé a enrichi la région en laissant en héritage un patrimoine, une culture et un art de vivre.

On connaît l’Andalousie pour ses plages, pour ses villes touristiques, comme Séville ou Cordoue, mais pas pour l’intérieur de ses terres. Voici un petit aperçu de cette destination.

Cadix

Cadix incarne l’âme de l’Andalousie. C’était le premier port d’Europe avec un passé glorieux laissés par les aventuriers qui partaient de Cadix pour la conquête du Nouveau Monde.
Autre héritage de la splendeur de Cadix, un parc orné de plantes exotiques ramenées des colonies, des espèces végétales jusque-là inconnues. Derrière cette végétation touffue, des clandestins ont fait le voyage, des oiseaux tropicaux. Des perruches et des perroquets sont arrivés avec les marins. Ils sont restés là grâce à la douceur du climat. Ce jardin botanique a été fait avec toutes ces plantes. Il est petit, mais c’est le plus exotique de toute l’Espagne.

Enfin le plus grand trésor de la ville est la baie de Cadix qui est restée la même depuis toujours.

Le désert de Tabernas

En remontant la Costa del Sol, on n’échappe pas à un cliché qui colle à l’Andalousie. Ces côtes bétonnées, ces plages bondées témoignent surtout des années 1960, symboles des congés payés. Un peu en retrait, d’autres partagent une aventure plus intimiste à l’ombre de palmiers et de villas luxueuses. L’Andalousie recèle encore des terres sauvages. Même les terres les plus arides attirent les aventuriers.

C’est ici que se trouve le plus grand désert d’Europe, Tabernas, un lieu mythique pour tous les cinéphiles.
Tabernas est le plus grand désert d’Europe : 300 km2 et, au milieu, un eldorado pour aventuriers.

Ressemblant au Grand Ouest des Etats-Unis, le désert de Tabernas a su attirer des cinéastes.
Dans les années 1950, Sergio Leone y tourne ses films. Et d’autres productions suivront.
De nombreux acteurs ont foulé la poussière de Tabernas, des grands. Mais l’un d’eux dégaine plus vite que les autres.

Clint Eastwood n’est pas venu ici, il est né ici près d’Almeria. Il était figurant avant de devenir le grand acteur.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *