Tendance voyage

Quelles sont les nouvelles destinations à la mode ?

Les destinations ont bien changé depuis 30 ans. Certaines destinations sont devenues obsolètes, d’autres ont émergé. En effet, les pays ne sont plus les mêmes.
C’est dû aux bouleversements, aux guerres, aux maladies. En effet, les pays ne sont plus les mêmes.
Certains ont subi des bouleversements, des guerres, des maladies, … Et d’autres n’existaient pas du tout dans le panorama touristique.

Les destinations à la mode

Certaines destinations en quelques années sont devenues incontournables.
Il y a 30 ans, par exemple, on n’allait pas dans toute l’Asie du Sud-Est, ni au Vietnam, ni au Laos, ni au Cambodge. On n’allait pas en Chine, il y avait encore Mao. Au Pérou, il y avait le « sentier lumineux ».

Aujourd’hui, l’Asie et l’Amérique du Sud sont des destinations très prisées. Il y a notamment la Chine, la Birmanie ou l’Inde, par exemple, où tout le monde se précipite. La plupart des grands voyageurs vous diront que c’est la Birmanie qui fascine le plus.

Dans les grandes destinations de l’Amérique du Sud aujourd’hui, il y a la Colombie ou le Pérou.
A l’époque, l’Amérique du Sud, on n’y allait pas car il y avait l’insécurité avec, entre autres, le « sentier lumineux ». Sur la Colombie, c’étaient les trafiquants. Aujourd’hui, ça devient de nouvelles destinations à découvrir avec le Chili, l’Argentine ou le Guatemala.

L’Europe de l’Est est également très visité. Il y a même des pays qui n’existaient pas du tout, comme la Croatie, devenue aujourd’hui incontournable.

Et l’Espagne est toujours une destination phare.

Les destinations oubliées

Il y avait des pays où tout le monde allait à l’époque mais qui sont maintenant rayées de la carte à cause des maladies et des guerres.

Il y avait des eldorados, des grandes destinations comme l’Égypte par exemple où l’on pouvait aller sur le Nil, sur le lac Nasser. C’était la grande destination de l’époque et c’était très culturel. On pouvait partir du Caire. On pouvait faire la fameuse grande traversée. On partait vers Louxor ou Assouan. La cerise sur le gâteau, c’était d’arriver au petit matin pour voir le temple d’Abou-Simbel.
La Syrie, c’est très dur d’en parler aujourd’hui. A l’époque, on partait de Damas et on allait vers Alep.
Il y avait une culture fabuleuse, entre autres avec Palmyre. On pouvait découvrir cette longue enfilade de colonnes.

Et puis, il y a la Sierra Leone, le Bénin ou le Mali, des destinations où on allait énormément et où on ne va plus du tout maintenant.

Les changements dans la façon de voyager

A l’époque, on voyageait avec des guide de voyage sous le bras ou alors on voyageait en groupe.
Maintenant, les voyages à la carte se sont développés. Les gens ne voyagent plus en groupe, ils le font en individuel, à la carte, des voyages sur mesure ou des formules packagées.
On est dans une démocratisation du voyage à outrance.

Le voyage responsable

Comme pour le climat, on fait plus attention à plein de choses, au tourisme responsable.
Le voyage responsable est une obligation si l’on veut continuer à voyager demain. On ne va pas aller dans des sites pollués, on ne va pas aller prendre l’eau des populations locales.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *